Notre préparation au mariage

Nous allons nous marier le 16 avril. Pour nous, si le mariage allait être fait devant Dieu, c’était non sans appréhension que nous nous sommes lancés dans la préparation. Notre relation avec l’Eglise avait, comme pour nous tous je pense, eu
des hauts et des bas, pour des raisons différentes ; un éloignement de l’Eglise et
progressivement de la Foi pour l’un, une incompréhension du culte et de la pratique de la Foi pour l’autre, qui nous avaient conduits à ne plus pratiquer notre Foi depuis de nombreuses années. L’intensité – horaire – de la préparation au mariage nous inquiétait donc, comment allions nous placer cela dans nos journées déjà bien remplies, et surtout, qu’allions nous en tirer ?

Bien sûr, cela a été progressif. Cette préparation nous a permis de mieux comprendre le sens des sacre- ments, l’intérêt de la pratique de la Foi, et nous a aidé à mieux nous connaître et à nous rapprocher de Dieu, individuellement mais surtout en couple. Nous qui avions délaissé la pratique religieuse, nous nous sommes mis à retourner à la messe dominicale. La lecture d’un Evangile, « obligatoire » à la préparation et qui nous paraissait un peu « scolaire », a été pour nous deux l’occasion mieux comprendre ces textes et notre relation avec Dieu, et bien sûr l’éclairage par le prêtre qui assurait notre préparation nous a aidé dans cette compréhension. Enfin, les rencontres entre les couples ont été occasions de partager nos interrogations, nos angoisses parfois, et d’y trouver, sinon des réponses, au moins de pistes de réflexion. Cela a aussi été l’occasion de voir que nous n’étions pas les seuls à nous poser ces questions. Finalement, nous sommes sortis grandis de cette préparation, à la fois dans notre couple et dans notre relation à Dieu.

Nous sommes vraiment reconnaissants à la paroisse