Halte Spirituelle – Pôle BEL

« Ravive le don gratuit de Dieu qui est en toi ! »

Engagés du Pôle BEL, vous qui avez reçu une mission dans notre communauté, nous vous proposons le dimanche 11 Mars, à partir de 12h une halte spirituelle pour se poser et réfléchir à notre quotidien et à nos engagements (fin prévue à 16h).

Au programme : repas partagé, temps de méditation, de prière et de partage.

Pensez à réserver votre après-midi !


Vous êtes près de 200 engagés dans un Service d’Eglise sur les trois paroisses du pôle BEL. Il semble qu’il soit en plus en plus difficile de répondre à un appel pour le service de la communauté et sur le temps d’une année. Peut-être ne sommes nous pas très au clair sur ces appels. Il ne s’agit pas de rendre service aux prêtres, mais de porter avec eux la mission de l’Eglise.

Cet engagement suppose :

* l’oblation de soi. S’offrir soi-même au Seigneur implique toujours un sacrifice. Aussi il est bon de mesurer ce à quoi je suis prêt à renoncer si j’accepte telle ou telle mission. C’est le point central qui met à l’épreuve ma générosité. Jusqu’où accepterai-je, moi et ma famille, l’humble sacrifice que suppose un service de l’Evangile ? D’autres sollicitations se présenteront en chemin. Il m’en coûtera alors d’être fidèle. Le sacrifice relève d’une décision personnelle. Mais une fois prise, pour un laps de temps donné, il n’est plus possible de s’esquiver en pensant que j’en ai fait assez, que mon temps offert, ma compétence, mon confort, mon argent donné me permettent de faire un autre choix en cours de route. La gratuité du sacrifice est à me rappeler sans cesse dans les moments de fatigue, d’échec, voire de réussite. L’oblation de soi s’inscrit dans la loyauté à porter jusqu’au bout avec fidélité la mission confiée et acceptée. Peu de raisons ou de prétextes permettent de m’y soustraire.

* la royauté… au baptême, lors de l’onction du St Chrême, nous avons reçu la royauté. C’est-à-dire la capacité d’être responsable, chacun à sa mesure, avec ses charismes, et sa formation et la présence de l’Esprit Saint. Ce n’est pas un pouvoir solitaire confié de manière individuelle. Il m’est offert par un autre qui au nom du Seigneur me fait confiance. Il s’agit de consentir à la médiation nécessaire entre Dieu et moi pour accepter d’en rendre compte à celui qui me l’a confié, mais aussi de travailler en équipe en cogestion avec ceux qui ont reçu la même mission. Laisser aux autres la possibilité d’initiatives et d’actions sera source de créativité. Même s’il m’apparaît surprenant que le Seigneur en ait choisi d’autres aux charismes si différents des miens pour remplir la même mission.

Si aujourd’hui j’invite chacun des membres de nos communautés à prendre le temps de réfléchir à ces deux axes, c’est pour appeler chacun au courage et vous inviter tous à mettre notre engagement actuel ou futur sous le regard du Seigneur.

Nous le ferons lors d’une halte spirituelle le dimanche 11 mars de 12h à 16h30 à la Maison de la Parole à Meudon.

Jacques Turck, curé du pôle BEL